<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=772966496245259&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
https://garneau.com/us/en/catalogsearch/result/?SID=?q={q}

Entrainement de triathlon hors saison: Votre motivation est la clé de votre succès

Published on novembre 2017
Jake McDonald -
Jake McDonald -

B. Sc. Sciences de l'exercice et du sport Entraîneur de triathlon pour Purple Patch Fitness Entraîneur personnel certifié Triathlète pour l’équipe Every Man Jack

Ouf ! La saison a filé tellement vite ! D’un coup, la course pour laquelle vous vous êtes entraîné pendant des mois est passée. Et maintenant ? L’après-saison, ou « saison morte », est une période fastidieuse et parfois déprimante pour les athlètes. C’est une période qui peut amener une baisse de motivation voire une franche confusion sur ce qu’il y a à faire. Il est facile de s’entraîner et de s’investir en prévision d’une course, mais ça peut devenir plus difficile une fois cette course passée. Cependant, il est essentiel de garder en tête que l’après-saison est aussi importante que toutes les autres périodes de l’année et devrait être prise autant au sérieux, même si cela implique de vous obliger à prendre du repos.

Profitez de cette pause ! Tout le monde a besoin de congés, même les meilleurs triathlètes. Certains ont besoin de quelques semaines, d’autres plus. Ça dépend beaucoup de l’athlète, du sport, de l’entraînement et des objectifs. Si la saison entière était une journée de 24 heures, la saison morte serait votre sommeil. C’est le moment d’absorber tout le travail que vous avez fait, de laisser votre corps récupérer, de réfléchir à votre entraînement et de commencer à planifier l’avenir. Ça ne devrait pas être une torture, ça devrait être agréable ! Trop d’athlètes ne supportent pas les congés et pensent pouvoir prendre une longueur d’avance sur la compétition avec de l’entraînement supplémentaire. Mais ça ne fonctionne pas comme ça et, ironiquement, vous vous mettez dans une situation qui par la suite pourrait vous ralentir et faire de vous un athlète moins efficace.

 

Ritch Viola a fondé la marque Every Man Jack en 2007, environ à la même période où il a commencé le triathlon. En 2011, il a participé à L'IRONMAN Hawaï et s'est fait faire un ensemble de course personnalisé EMJ pour l'occasion. C'est à ce moment qu'il a décidé que de créer et commanditer une équipe de triathlon masculine setait une excellente stratégie de marketing pour la marque Every Man Jack en 2012.

En seulement deux ans, l'équipe locale de San Francisco est devenue une équipe d'envergure nationale et compte 50 athlètes de partout aux États-Unis (et un au Canada!).
L'équipe de triathlon Every Man Jack Triarthlon Team lors d'un entraînement


Après avoir passé du temps avec certains des meilleurs athlètes de triathlon, ainis que beaucoup de temps avec des amateurs sérieux, la plus grande différence que j'ai constatée c'est qu'en un sens, les amateurs travaillent plus que les pros, mais à leur détriment.

Il n’est pas rare que les amateurs s’entraînent à l’année longue, sans période de repos. Les professionnels comprennent que pour s’améliorer, ils doivent prendre des congés et lever le pied quand c’est le temps de se reposer pour pouvoir y aller à fond quand vient le temps de performer. Si vous vous entraînez à longueur d’année et ne prenez jamais de temps pour réellement récupérer, alors vous perdez la capacité de vous donner à fond. La différence entre avoir la capacité d’atteindre ce niveau d’effort ou non est ce qui permet à certains athlètes d’atteindre le sommet et qui en fait plafonner d’autres. Tandis que certains ont de la difficulté à prendre une pause, d’autres ont de la difficulté à trouver de la motivation pendant la saison creuse.

La meilleure façon de gérer les problèmes de motivation pendant la basse saison est d’abord de ne pas vous fier à la motivation pour passer au travers de votre entraînement. Pour commencer, si vous avez des problèmes de motivation et avez besoin de vous motiver pour chaque séance d’entraînement, alors vous avez probablement besoin d’une pause. Compter sur la motivation, c’est se placer en situation d’éventuel échec. La motivation fluctue, certains jours vous êtes impatients de vous entraîner, et d’autres, vous avez besoin d’une bonne session de musique excessivement entraînante pour y parvenir (ça nous arrive à tous). Une meilleure méthode consiste à développer des habitudes d’entraînement efficaces qui s’adaptent à votre quotidien.

L'arrière du kit personalisé de triathlon de l'équipe Every Man Jacl

GARDEZ LE CAP

L’un des principaux points d’échec pour les gens qui souhaitent maintenir un programme d’exercice ou d’entraînement est ce moment où la motivation initiale se dissipe. C’est là qu’ils commencent à remettre leur programme en question, qu’ils se demandent chaque jour s’ils ont envie ou non de s’entraîner. Faites de votre entraînement une partie intégrante de votre quotidien au lieu de quelque chose que vous devez faire, et vous n’aurez plus ce problème. La meilleure façon d’y parvenir est de planifier d’avance. Je ne pourrais trop souligner à quel point c’est important. Ne perdez pas votre temps à réfléchir à ce que vous devez faire aujourd’hui. Quand vient le temps, faites-le. Vous serez déjà en mode action.

Planifiez d’avance votre entraînement quotidien plutôt que d’avoir à déterminer ce que vous devriez faire aujourd’hui et d’avoir ensuite à trouver l’énergie et la motivation pour le faire. Vous n’aurez qu’à regarder le programme et l’exécuter immédiatement avant que votre cerveau ait le temps de trouver des excuses. Lorsque vous aurez réussi à faire cela un certain temps, vous réaliserez que vous n’avez plus autant besoin de compter sur la motivation parce que votre entraînement fera partie de votre journée comme tout le reste. Ça devient une habitude. Garneau personnalisé pour l'équipe de triathlong Every Man Jack

Small Heading

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Another effective method of dealing with motivation is to train with others. It holds us accountable, and it’s fun! Spend all of your time riding on the road? Get some friends and go hit the dirt, the pavement will still be there when you get back, promise! Unstructured post season group training is incredibly effective for building endurance and enjoying the sport. Along with some fun group training, the post season offers a time to work on your sport.

Use this time to focus on specific aspects of the sport. When it’s race time, it’s hard to have time to focus on foundational skills and technique. Now, during the post season there’s a lot more wiggle room to focus on any skills that may be lacking and holding an athlete back. It’s also the time to start building a strong foundation for next season’s training to build on. This is where a lot of strength and mobility work can be incorporated to ensure an injury free season with plenty of resilience built up in the muscles to handle the workload coming their way. Strength and mobility work is probably the most neglected piece of training when it comes to endurance athletes and arguably one of the most important. An athlete can’t train or race if they are injured or unhealthy. Endurance sports put a ton of stress on the body through repetitive linear motion that must be counteracted to avoid imbalance, overuse, and injury. Strength and mobility training requires little time and provides a lot of bang for your buck.

Use the tips above to have an effective post season but remember, this is a time of getting to do whatever feels right! If you need some more time off, take it. If you want to go do some unstructured fun “training,” do it. Is there something you have been needing to work on but never had the time during race season? Work on that now. Now is the time to set yourself up for success. Build the strongest version of yourself that you possibly can so that when you do go back into your next season, you will be ready to handle anything that comes your way. Good luck and have fun!

 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem.

Small headline

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque ”

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem.

NE VOUS ENTRAÎNEZ PAS SEUL

Une autre façon efficace de contrer les problèmes de motivation est de ne pas s’entraîner seul. Ça crée une obligation, et c’est amusant ! Vous passez tout votre temps en vélo sur la route ? Trouvez-vous des amis avec qui explorer des sentiers. L’asphalte sera toujours là à votre retour, promis ! En saison creuse, l’entraînement non structuré en groupe est très efficace pour développer l’endurance et profiter du sport. En plus d’avoir du plaisir lors de séances de groupe, l’après-saison procure du temps pour travailler sur votre sport.

LA CONCENTRATION EST LA CLÉ

Utilisez cette période pour vous concentrer sur des aspects spécifiques de votre activité. Lorsque vient la saison des courses, il est difficile de trouver du temps pour travailler sur la technique et les compétences fondamentales. L’après-saison offre une plus grande marge de manœuvre pour se concentrer sur les lacunes susceptibles de ralentir un athlète. C’est également le moment d’établir de bonnes bases en prévision de l’entraînement pour la saison à venir. C’est l’occasion d’incorporer du travail de force et de mobilité à vos entraînements afin d’assurer une saison sans blessures en développant une endurance musculaire pour absorber la charge de travail à venir. Le travail de force et de mobilité est sans doute l’aspect le plus négligé de l’entraînement pour les athlètes d’endurance et probablement l’un des plus importants. Un athlète ne peut s’entraîner ou faire de la course s’il est blessé ou en mauvaise santé. Les sports d’endurance sont très éprouvants pour le corps en raison du mouvement linéaire répétitif qui doit être contrebalancé pour éviter déséquilibre, surexploitation et blessure. L’entraînement de force et de mobilité prend peu de temps et procure un excellent rendement sur investissement.

L'équipe de triathlon Every Man Jack

FIEZ-VOUS À VOS SENSATIONS

Utilisez les conseils ci-dessus pour tirer le maximum de votre après-saison, mais n’oubliez pas, il s’agit d’une période pour faire ce qui vous semble approprié. Si vous avez besoin d’une plus longue pause, prenez-la. Si vous voulez faire de « l’entraînement » amusant non structuré, allez-y. Y a-t-il un aspect sur lequel vous devriez travailler mais pour lequel vous n’avez jamais le temps pendant la saison de course ? Profitez-en. C’est le moment de planifier votre réussite. Développez la version la plus forte possible de vous-même. Ainsi, vous serez prêt à affronter tous les défis que vous rencontrerez lors de votre prochaine saison. Bonne chance, et amusez-vous !

Be the first

In case you made it all the way down here - subscribe to our newsletter