<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=772966496245259&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
https://garneau.com/ca/fr/catalogsearch/result/?SID=?q={q}

COMMENT SE PRÉPARER POUR SA PREMIÈRE COURSE DE CYCLOCROSS – FIÈVRE DU CX PARTIE II

Published on février 2018
Maghalie Rochette -
Maghalie Rochette -

Professionnelle en vélo de montagne pour Clif Pro Team I 5e aux Championnats du monde 2017 I Championne nationale 2016 I 3e championnat panaméricain 2016 #CXFEVER

Participer à sa première course de cyclocross peut être plutôt stressant et imposant. En tant qu’êtres humains, on a souvent peur de l’inconnu, parce qu’on ne sait pas à quoi s’attendre et on ne sait pas comment se préparer pour y faire face le mieux possible.  

Hannah Bauer, la récipiendaire de la bourse CX Fever, fait de la course de cyclocross depuis 2 ans. Cependant, ce n’est que cette année qu’elle a fait son entrée sur la scène de la coupe du monde de cyclocross UCI.

Hannah Bauer se prépare pour la course.
Crédit photo: Luke Batten

Avant la première course de la fin de semaine, j’ai demandé à Hannah comment elle se sentait et si elle avait hâte à la course. Elle m’a répondu qu’elle avait hâte, mais qu’elle était aussi très nerveuse. Je lui ai demandé pourquoi. « Le fait que le niveau de compétition soit si élevé et qu’il s’agit d’une "course cyclocross UCI" me fait un peu peur » m’a-t-elle répondu. Elle était également nerveuse à l’idée que son équipement lui fasse défaut, puisqu’elle avait vécu une situation similaire lors d’une course antérieure.

Il est parfaitement normal et compréhensible de ressentir ce genre d’anxiété ; ça arrive à tout le monde. De plus, Hannah a seulement 17 ans et il s’agit du plus haut niveau de cyclocross compétitif en Amérique du Nord. Honnêtement, ressentir de la nervosité signifie que ce qui cause cette nervosité est quelque chose qui nous tient à cœur, ce qui est une bonne chose.

En se basant sur ses pensées et sur les défis auxquels Hannah avait été confrontée à son premier événement UCI quelques semaines auparavant, nous avons élaboré une stratégie ensemble dans l’espoir de rendre son expérience de course plus agréable, et de l’aider à être satisfaite de sa performance.

Voici les 5 conseils sur la course de cyclocross auxquels nous sommes arrivées :

1. CONCENTREZ-VOUS SUR CE QUE VOUS POUVEZ CONTRÔLER

Hannah a mentionné que le fait d’aller faire la course à un niveau aussi élevé la rendait un peu nerveuse. Elle avait l’impression qu’elle s’aventurait dans l’inconnu. Comme êtres humains, nous avons souvent peur des choses sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle. Ainsi, l’une des meilleures façons de faire descendre le niveau de stress est de se concentrer sur soi-même et sur les choses que nous POUVONS contrôler. Hannah et moi avons discuté et nous avons déterminé des points sur lesquels elle pourrait se concentrer qui l’aideraient à se calmer et à se sentir comme si elle se trouvait dans un environnement plus familier. Ces points comprenaient connaître le parcours en le « pré-roulant », s’assurer qu’elle mangeait bien avant la course, s’assurer que son vélo de cyclocross était en bon état de fonctionnement et faire son échauffement habituel. Nous avons aussi défini des objectifs réalisables et de petits aide-mémoire sur lesquels elle pourrait se concentrer pendant la course.

Hannah Bauer sur le parcours de CX.
"Rhythme, rhythme, rhythme". C'était ma seule pensée lorsque je montais les pénibles côtes pendant la course CX des Championnats Panaméricians. Penser à mon rythme de pédalage m’aidait non seulement à aller plus vite, mais ça me permettait aussi de garder l’esprit sur cela plutôt que de penser à la douleur que mes jambes ressentaient à ce moment. Crédit photo: Luke Batten

2. Fixer des objectifs atteignables (et contrôlables)

Tel que mentionné ci-dessus, il est essentiel de se concentrer sur des choses qu’on peut contrôler. Avec Hannah, nous avons défini des objectifs très simples sur lesquels elle pourrait se concentrer pendant la course et qui l’aideraient ultimement à donner une performance dont elle serait fière. L’un de ces objectifs était de regarder en avant pendant la course. Ce simple geste l’aiderait à voir ce qui se passerait devant elle et à se préparer ou à réagir le mieux possible pour l’obstacle suivant. Un autre objectif simple que nous avons fixé était de consciemment prendre quelques profondes respirations dans toutes les descentes pour qu’elle puisse relaxer et récupérer le plus possible afin d’être prête à s’attaquer à la prochaine côte.

Descendre de vélo rapidement et maintenir un bon élan en abordant une section de la course à pied est un excellent exercice de cyclocross à pratiquer chez soi. 
Hannah Bauer se prépare pour une partie plus raide du parcours.
 Crédit photo: Luke Batten

 

3. En cas de doute, vaut mieux courir !

Parfois pendant une course de cyclocross, certaines sections peuvent être éprouvantes et présenter des difficultés, mais en s’entêtant, on continue d’essayer et de s’y buter. La persévérance est une bonne chose, mais le problème avec l’entêtement est qu’après de nombreuses tentatives et autant d’échecs, on peut devenir nerveux et commencer à craindre cette section en particulier. Voici un « scoop » : aucun prix n’est accordé pour avoir roulé une section ! Et vous savez quoi ? La plupart du temps, si on n’est pas 100 % certains d’être capables de franchir un obstacle, c’est plus rapide de courir ! Si vous ne pouvez pas compléter une section en vélo, ne vous en faites pas, arrangez-vous plutôt pour descendre de vélo rapidement et traverser la section à la course en maintenant votre élan. Cela vous aidera à aller beaucoup plus vite que d’essayer, échouer, descendre du vélo et ensuite commencer à courir d’une position arrêtée. Quand nous avons pré-roulé le parcours, Hannah et moi avons identifié les sections qui se feraient sur le vélo et celles qui se feraient à la course.

Poussez vos limites - CX FEVER
« Je savais que cette section approchait, alors je suis rapidement descendue de mon vélo et j'ai commencé à courir. J'ai réussi à dépasser quelques filles, ce qui m'a permis de prendre confiance pendant la course ! » - Hannah Bauer.  
Crédit photo: Luke Batten
La première section technique de la course était un virage en dévers boueux et épineux. VOIR PLUS

4. Identifiez le « point chaud »

Lors de sa première course de cyclocross UCI, Hannah m’a mentionné qu’après le départ, elle s’est retrouvée coincée derrière une grosse chute et a perdu plusieurs places, ce qui s’est avéré être une difficulté pour le reste de la course. Je lui ai révélé un secret : pendant une course de cyclocross, il y aura TOUJOURS une section épineuse où les compétiteurs échoueront au premier tour et créeront un entassement.  Alors, comment évite-t-on cet accident initial ? En s’y préparant.

Avant la course, Hannah et moi avons pré-roulé le parcours ensemble et nous avons identifié la première section technique où nous pensions que le premier carambolage aurait lieu. Hannah a donc pu s’y préparer pendant la course et a prévu de courir cette section, plutôt que de foncer dans le tas et d’être ensuite forcée de descendre de vélo.

5. Donnez-vous une chance

Parfois, on ne parvient pas au résultat escompté et on peut être durs envers nous-mêmes. Mais un RÉSULTAT décevant ne veut pas nécessairement dire que notre PERFORMANCE était médiocre. Il est important de se donner une chance et de faire un effort pour déterminer ce qui a bien été pendant la course CX. Ceci aidera à bâtir sa confiance et à s’améliorer davantage. Lorsque j’ai demandé à Hannah ce qui avait bien été, elle m’a répondu qu’elle avait réussi à atteindre un objectif simple qu’elle s’était fixé : « Je regardais devant moi pendant toute la course, ce qui m’a aidé à être mieux préparée pour ce qui était à venir. J’ai même dépassé quelques personnes dans la première section délicate, parce que je l’avais vu venir et que j’étais prête ! »

Hannah Bauer
Crédit photo: Luke Batten

Ces 5 simples conseils sur la course de cyclocross ne sont pas sorciers !

Il s’agit en fait d’étapes plutôt élémentaires, mais qui nous aident à nous sentir en contrôle de ce que nous faisons et aident à réduire le stress avant une course. Même si je fais la course depuis longtemps, je garde toujours ces conseils en tête lorsque je me prépare pour un événement de cyclocross.

Une fois la fin de semaine terminée, Hannah m’a dit que de suivre ce plan et de garder ces conseils en tête lui a donné de la structure et l’a aidée à savoir sur quoi concentrer son esprit pendant la fin de semaine de course de cyclocross.

Bonne chance pour votre prochain événement !